Equiteasy dans TRIBUCA

Une étude illustre des disparités entre les femmes et les hommes sur les thèmes de la création d’entreprise et de la levée de fonds.

Entrepreneurs dans l’âme les Français ? Ça ne fait aucun doute, si l’on s’en réfère aux chiffres publiés ce 1er octobre par Equiteasy, une plateforme de levées de fonds et de transmissions d’entreprises. Selon l’étude*, 67% de femmes et 95% d’hommes rêvent de créer leur propre société.

La levée de fonds davantage prisée chez les hommes

Si la création d’entreprise se conjugue de plus en plus au féminin, faut-il encore défricher les obstacles. Ainsi, les 3 principaux freins à l’entrepreneuriat reposent sur l’argent pour 22% des entrepreneurs, tous sexes confondus. Les femmes considèrent que la peur de l’échec (15% d’entre elles) et leur sexe sont également des freins, tandis que les hommes invoquent plus souvent la motivation (13%) ou l’entourage (10%).

«A notre époque, on pense que l’entrepreneuriat est une démarche et un état d’esprit totalement asexués. Or, il semblerait qu’il existe encore de nombreux freins et différences sur ce sujet entre les femmes et les hommes, que ce soit dans leur conception personnelle de l’entrepreneuriat ou dans le regard et l’analyse des autres intervenants professionnels, comme les fonds d’investissement» commente  Quentin Ducouret, président d’Equiteasy.

Concernant la levée de fonds justement, là aussi de légères disparités. Si 77% des entrepreneurs pensent à lever des fonds,  il sont davantage chez les hommes ( 82%) que chez leurs homologues féminines. 52% des hommes pensent que lever des fonds est nécessaire, à l’inverse de 61% des femmes. Au final, ils ne sont que 6% d’entrepreneurs à y être parvenus, souvent par absence de connaissance des mécanismes de levées de fonds (48%).

* Enquête réalisée auprès de 1.014 personnes basées sur le territoire français, âgées de 18 ans et plus.